التكاثر

Sourate AT-TAKATUR / LA COURSE AUX RICHESSES en phonétique | Sourate 102

AT-TAKATUR · 8 versets

Salam'aleykoum,
Le-Coran.com lance son appel aux dons annuel pour le parrainage de 16 enfants défavorisés de la région d'Azrou (Ait Melloul, Agadir au Maroc) de leur première année de collège jusqu'à l'obtention de leur baccalauréat
(Fournitures Scolaires - Soutient Scolaire - Vêtements/Chaussures - Abonnement à un club de sport)

En savoir plus         Donner maintenant

Nous sommes des centaines de milliers à visiter Le-Coran.com, si seulement une partie d’entre nous participe, nous pourrons finaliser cette collecte rapidement incha'Allah!

Description de la sourate AT-TAKATUR / LA COURSE AUX RICHESSES

Description de la sourate At Takathur

La sourate At Takathur est la 102ème sourate du Saint Coran. Elle fut révélée à La Mecque et ses 8 versets sont une exhortation à la réflexion sur la distraction et la poursuite des gains mondains, une invitation à l’introspection pour les croyants comme pour toute personne qui se penche sur les mots du Très-Haut.  

 

Quels enseignements tirer de la sourate At Takathur ?

Versets 1 et 2

En effet, le premier verset signifie approximativement que ceux qui en veulent plus sont dans la distraction mais Allah ne nous précise pas de qui Il parle, à qui sont adressés ces mots. Les musulmans ? Les non musulmans ? Cette affirmation divine selon laquelle la poursuite des richesses de ce monde est une distraction qui nous éloigne de l’essentiel nous concerne tous en réalité.

 

Alha est une forme verbale passée qui veut dire “avoir été distrait de quelque chose par quelque chose”. D’autres sens de ce mot englobent aussi le fait de jeter aux ordures, aux oubliettes, de mettre de côté, de se débarrasser de.

At Takathur représente “l’obsession de plus, du surplus, de vouloir davantage”. Mais cela signifie aussi être en compétition avec, vouloir plus que, se vanter d’avoir plus, l’envie commune d’avoir plus.

Cette forme passée du premier verset nous révèle que toute notre vie a été passé à vouloir plus, a été distraite. Mais la question de quoi, et par quoi ou qui, reste ouverte !

La réponse à cette question serait que la poursuite des richesses justement nous distrait de la Parole d’Allah, du Dhikr mais ce pourrait être bien d’autres choses en plus de cela. Tout comme nous sommes tous différents, les motifs de notre distraction sont variés selon nos situations. Nous pouvons être distraits de nos responsabilités qu’Allah a mis entre nos mains, distraits de nos devoirs, au point de délaisser notre vie, notre repos qui est le droit de notre corps sur nous.

Chacun a des aspirations qui, si elles sont poursuivies sans donner son droit à chacune de nos responsabilités, nous font tomber dans la distraction.

Lorsque nous devenons distrait de la mention d’Allah nous devenons avec cela distrait d’un coeur sain, de la gratitude et de la reconnaissance d’Allah, du Tawhid et de la proclamation de la grandeur d’Allah et de Sa Perfection.

Lorsque nous délaissons notre tranquillité nous nous éloignons d’une vie saine et d’un coeur sain !

Cette sourate nous avertit qu’il faut rechercher l’équilibre dans notre vie.

Tout ce que nous recherchons n’est pas mauvais en soi, mais si ça tourne à l’obsession et nous distrait de l’équilibre, de la recherche d’Allah dans tous les aspects de nos vies alors nous rentrons dans “Alhakoumo takathur”. Qu’Allah nous en préserve. Amin

 

Et qu’Allah nous épargne de faire partie de ceux qui créent des sources de distraction pour les autres, pour égarer les croyants car forcément dans cette équation de la distraction il y a les consommateurs ( ceux qui s’égarent en étant distraits) et les distracteurs (ceux qui égarent les gens avec toutes sortes de sources de distraction).

Aujourd’hui les distractions tuent l’éducation des jeunes (et les moins jeunes) en les empêchant de réfléchir, absorbés qu’ils deviennent par tant de moyens divertissant l'esprit. 

La distraction en elle-même n’est pas mauvaise lorsqu’elle est employée à des fins de repos, d’exutoire pour se changer les idées après de longues heures de travail ou d’études. Là où elle devient problématique c’est lorsqu’elle devient obsessionnelle, car elle détruit alors notre équilibre.

Lorsque l’on est obsédé par un but mondain, l’on s’écarte de la recherche de la Satisfaction d’Allah. Lorsque l’on est plongé(e) dans la poursuite des plaisirs de ce bas monde et surtout de la richesse nous devenons hermétique à tous les autres pans de notre vie, nous ne contribuons plus à la communauté, à la société.

Pourtant, chacun de nous est responsable de son foyer avec en priorité l’éducation de ses enfants, la tranquillité auprès de son épouse ou de son époux. Certains sont responsables de l’épanouissement de leurs employés, de leurs élèves, de leur conjoint, de leurs enfants, de leurs citoyens. 

 

Connaître ses devoirs c’est savoir comment les respecter et ne pas s’oublier.

Le second verset a plusieurs explications.

Le premier sens est celui de la visite, selon lequel les arabes se vantaient tellement d’avoir plus qu’ils se rendaient au cimetière pour énumérer les exploits de leurs morts. Allah dit donc que vous avez passés une vie à être distraits jusqu’à visiter à votre tour les morts.

Le second sens est celui d'enlacer la tombe au sens propre. C’est une belle métaphore qu’Allah, Le Très-Haut, emploie pour dire également mourir, mais d’une jolie manière métaphorique : jusqu’à ce que vous enlaciez la tombe.

Le terme visiteur est puissant car quand on visite quelqu’un :

- on le voit et lorsque nous mourrons nous verrons la vérité

- une visite est courte et le monde du Barzakh (laps de temps passé dans notre tombe) l’est également d’une certaine manière. Ce n’est que passager avant la Rencontre avec notre Créateur

- on s’embrasse, s’enlace et Allah utilise cette image puisqu’Il dit jusqu’à ce que vous enlaciez  la tombe

- on est conscient et lorsqu’il va vers sa tombe, le défunt l’est aussi.

 

L’utilisation du passé et du terme "visite" renferment un enseignement : tous nos ancêtres ont été dans ce voyage vers notre Seigneur et ont visité la tombe en attendant de Le rencontrer.

Toutes ces choses qui te distraient en ont distrait d’autres et la tombe est une visite temporaire jusqu’à la Rencontre avec Allah., donc ne sois pas comme eux.

On peut dire que la forme du passé indique que ces mots sont adressés en référence aux non musulmans comme pour insister sur le fait que c’est répétitif depuis longtemps. Le matérialisme les a détruit et ce message nous avertit de ne pas tomber dans le même piège. Une autre indication est que ces versets de cette sourate ne contiennent pas de passages sur le Paradis alors que dans les sourates qui sont adressées aux musulmans elles comportent systématiquement des passages sur l’Enfer mais aussi des passages sur le Paradis. Ici non, ce qui laisse penser qu'ils s'adressent aux mécréants.

 

Les bonnes choses ne sont pas toutes mauvaises mais c’est l’abus des bonnes choses et l’éloignement de nos responsabilités envers Allah qui les rend illicites. Nos buts deviennent mauvais à partir du moment où ils deviennent obsessionnels et nous éloignent du Rappel d’Allah,et, nous font perdre notre équilibre.

 

Versets 3 et 4

Kalla est un mot employé pour signifier “pas du tout”. C’est une manifestation de la Colère d’Allah. 

Sawfa est employé pour indiquer un futur plus lointain que le préfixe “sa” en début de verbe et qui construit le temps futur en arabe.

Versets 5 à 8

Le temps revient au présent pour exprimer que pour cette catégorie de personnes (non musulmans distraits) qui sont enfoncés dans la distraction c’est cause perdue.

Cette sourate du Coran est un avertissement pour réfléchir et éviter d’être distraits, sans avoir à attendre de voir réellement le Feu de l’Enfer car là ce sera trop tard.

Lorsque quelqu’un voit une fumée, quelque part au loin, c’est une information certaine qu’il y a un feu à cet endroit. C’est une information à prendre en compte, à ne pas prendre à la légère. Ainsi, et Allah nous donne les meilleurs exemples, cette sourate nous dit de faire attention à notre comportement sur Terre, de ne pas être distrait de nos responsabilités. Elle nous enjoint d’obéir à Allah sans avoir encore vu l’Enfer ou le Paradis.

Allah nous dit, avec une forme verbale utilisée pour insister, une forme appuyée, que l’on verra bien le Feu ce jour là. Ici vous n’avez pas voulu voir la Vérité car obsédé, mais ce jour-là vous verrez bien ( Oh oui, vous verrez la Fournaise). 

Et là vous la verrez avec les yeux de la Certitude, sous entendu avec les yeux d’un croyant, obligé de croire car ce sera devant lui, mais cela ne lui servira à rien à ce moment. Qu’Allah nous préserve d’en faire partie. Amin

 

Dans cette sourate il y a deux verbes censés être des verbes d’actions que l’on fait de manière volontaire et qui pourtant sont utilisés comme des verbes d’actions obligatoires:

visiter est une action que l’on fait si on en a envie, lorsque nous en avons fait le choix. Pourtant Allah l’emploie pour signifier que l’on va visiter la mort qu’on le veuille ou non. Ici on a le choix de visiter ou non quelqu’un, mais nous visiterons pour un temps déterminé la tombe ,à notre mort qui arrivera qu’on le veuille ou non.

voir est un verbe d’action que l’on a le choix de faire ou pas. Je peux voir ce que je veux et éviter de voir ce qui ne me plaît pas, ce que je n’ai pas envie de voir. Pourtant, le Jour Dernier tout le monde verra la Vérité telle qu’elle est. Les distraits qui refusaient de voir la vérité, de lire et méditer sur le Coran et surtout d’obéir à Allah verront avec les yeux de la Certitude l’Enfer.

 

Puis nous serons questionnés sur les délices de ce monde. A t-on été reconnaissant, juste, satisfait? A-t-on évité le gaspillage ( du temps, de nos moyens, des ressources données comme bienfaits par Allah sur Terre…) ? Comment a-t-on obtenu tout cela et comment l’a-t-on utilisé, dépensé ? A-t-on partagé ?

Conclusion:

Les 8 versets de cette sourate sont construits ainsi:

- Les 2 premiers versets parlent de la distraction

- Puis les 2 autres comportent une mise en garde répétée 2 fois par Allah qui nous dit que l’on va savoir (avant de voir)

- Puis une suite d'indications sur ce qui va arriver si l’on ne s’est pas remis en question

 

Le saviez-vous ? Vous pouvez afficher de nombreuses fonctionnalités avancées autour de chaque verset en double-cliquant sur ceux-ci.

Bismi Allāhi Ar-Raĥmāni Ar-Raĥīmi

1 'Alhākumu At-Takāthuru

2 Ĥattá Zurtumu Al-Maqābira

3 Kallā Sawfa Ta`lamūna

4 Thumma Kallā Sawfa Ta`lamūna

5 Kallā Law Ta`lamūna `Ilma Al-Yaqīni

6 Latarawunna Al-Jaĥīma

7 Thumma Latarawunnahā `Ayna Al-Yaqīni

8 Thumma Latus'alunna Yawma'idhin `Ani An-Na`īmi