ص

Sourate SAD / SAD en français | Sourate 38

SAD · 88 versets

Salam'aleykoum,
Le-Coran.com lance son appel aux dons annuel pour le parrainage de 16 enfants défavorisés de la région d'Azrou (Ait Melloul, Agadir au Maroc) de leur première année de collège jusqu'à l'obtention de leur baccalauréat
(Fournitures Scolaires - Soutient Scolaire - Vêtements/Chaussures - Abonnement à un club de sport)

En savoir plus         Donner maintenant

Nous sommes des centaines de milliers à visiter Le-Coran.com, si seulement une partie d’entre nous participe, nous pourrons finaliser cette collecte rapidement incha'Allah!

Description de la sourate SAD / SAD

Description de la sourate Saad

 

Composée de 88 versets, la sourate Saad est le 38ème chapitre du Saint Coran révélé au prophète Mohammad, que la paix soit sur lui, à la Mecque. Cette sourate mecquoise de la révélation coranique tient son nom du premier verset qui est une lettre de l'alphabet arabe, la lettre Saad, dont le sens n'est connu que d'Allah.

Cette sourate Saad parle de l'importance du rappel d'Allah et insiste également sur l'importance de s'écarter de l'orgueil afin de ne pas aller à notre propre perte, rappel donné par le Très Haut à travers la révélation au peuple des Qoraîshs. 

Quelles sont les circonstances de la révélation de la sourate Saad ?

La sourate Saad commence par la lettre de l'alphabet arabe du même nom et la raison de ces lettres arabes en début de sourate reste encore inconnue.

Puis Allah jure par le Coran qui est le meilleur des rappels. Le Coran est un avertissement et dans cette sourate Allah énumère les histoires d'autres prophètes afin d'avertir les mécréants contre leur comportement à l'égard du prophète Mohammad, paix et salut sur lui. 

En effet, la raison pour la laquelle cette sourate a été révélée, selon l'exégèse de Ibn Kathir, se trouve dans l'invitation de l'oncle du prophète, Abu Talib qui appela son noble neveu à un pacte entre les Qoraîshs et lui afin de s'entendre sur une trève des conflits.

Les chefs de tribu Qoraîshs se réunirent lorsque Abu Talib tomba malade pour lui de convaincre son neveu d'arrêter de leur interdire de prier leurs idoles en échange de quoi ils le laisseraient prier son dieu.

Suite à quoi le prophète d'Allah, que la paix et le salut d'Allah soit sur lui, refusa. 

Le Coran nous rappelle que lors de cette rencontre avec le prophète qui fut appelé au chevet de son oncle mourrant, les Qoraîshs furent étonnés de cet appel à prononcer la parole d'unicité divine «  la illaha illa Lah » : « il n'y a de dieu qu'Allah ! ». Ils se sont enorgueillis et se sont levés repoussant cet affront à leurs divinités.

Ce sentiment de dignité, d'autorité qui grandit chez les mécréants et fait repousser le témoignage d'unicité divine, témoignage qu'il n'y a aucun dieu en dehors d'Allah, est mis en opposition avec le rappel du Coran, qui, avec les histoires de prophètes qu'il contient, est le chemin de la droiture à suivre. 

Ce sont là les thèmes principaux de cette sourate.

 

Quels sont les thèmes de la sourate Saad ?

La sourate Saad a une construction fascinante, preuve de la toute Puissance d'Allah dans Sa Manière de nous interpeller. Elle est composée de 6 parties qui sont reliées de manière symétrique :

La partie 1 évoque les Qoraîshs et leur orgueil

La partie 2 parle des différentes nations qui sont passées

La partie 3 fait un rappel au prophète Mohammad, paix et salut surs lui,

La partie 4 parle du Paradis

La partie 5 parle de l'Enfer

La partie 6, enfin, Allah exorte le prophète Mohammad et parle de l'histoire du prophète Adam et de Satan.

 

Dans la première partie, Allah évoque comment les Qoraîshs étaient perdus dans le doute et s'obstinaient à refuser le Message révélé au prophète Mohammad. Cela leur était impossible à imaginer, à tolérer que toutes leurs divinités puissent ne pas exister. En effet, les Qoraîshs croyaient en l'existence d'Allah mais ils ne pouvaient pas par orgueil abandonner leurs divinités, dont ils se servaient comme lien avec le Créateur, en acceptant que Mohammad soit le prophète d'un seul Dieu.

Les négateurs insistèrent à critiquer le prophète Mohammad, paix et salut sur lui, et à devenir de plus en plus agressifs à son égard, pour protéger leurs divinités.

Dans la seconde partie, Allah évoque les différentes nations qui vécurent avant eux. Le fait est que d'autres nations avant eux avaient refusé le Message d'Allah. Et ils furent détruits.

Dans la troisième partie, Allah rappelle à notre bien-aimé prophète Mohammad, à lui la paix et le salut d'Allah, d'être patient comme les autres prophètes ont été patients avant lui lorsqu'ils ont été rejetés.

Allah appelle le prophète Mohammad à s'inspirer du modèle du prophète Daoud (David) qui avait de la dignité et de l'autorité, et qui a eu le prophète Sulayman (Salamon) en héritier. 

Il lui rappela aussi les histoires d'autres prophètes avec leur patience comme le prophète Ayoub (Job) et bien d'autres.

Dans la partie 4, Le Paradis est décrit en détails dans cette sourate. Le Coran est un rappel pour ceux qui craignent Allah et souhaitent le Paradis.

Dans la partie 5, c'est la description de l'Enfer.

Et enfin, dans la partie 6 Allah, à Lui La Majesté et La Gloire, demande au prophète Mohammad de dire à ceux qui ignorent le rappel d'Allah que le Coran est une guérison pour les malades, tombés dans le doute et le septicisme. 

La construction de ces versets est d'un style extraordinaire puisque les savants ont remarqué qu'ils pouvaient être réunis en parties symétriques :

Ainsi dans la permière partie Allah dans Sa Grandeur parle de l'aveuglement des peuples Qoraîshs qui dans leur négation refusent le Message . Puis dans la dernière partie 6, notre Seigneur dit au prophète Mohammad, paix et salut sur lui, de leur dire que leurs excuses sont vaines et qu'il ne leur demande rien. Il demande au prophète paix et salut sur lui, de leur dire que ce n'est que leur orgueil qui les empêche de croire tout comme le diable a refusé de se prosterner devant Adam, paix sur lui, par ostentation et orgueil ce qui ne sied pas aux créatures d'Allah. 

Allah a décidé de créer un Khalifa, un représentant exécutif d'Allah, pour remplir la Terre. Allah a créé les Hommes et les Jinns uniquement dans le but de L'adorer par tous les moyens qu'Il a mis à notre disposition sur Terre. Dans une forme ou dans une autre toutes les créatures sont au service d'Allah comme Il l'a choisi, sauf que le Maudit a refusé de se prosterner en guise d'arrogance à la décision d'Allah et par sentiment de supériorité face à Adam, avec qui il s'est comparé avec ignorance. 

Dans la seconde partie Allah énumère les nations qui ont rejeté le Message d'Allah avant les Qoraîshs ce qui les conduira en Enfer qui est décrit dans la partie 5. Dans cette partie 5 Allah décrit l'Enfer en rappelant que les groupes de nations qui y seront jetées refuseront que d'autres nations ne viennent les rejoindre en disant « qu'il n'y a plus de place ici ». Le mot « marhaban » en arabe veut dire « bienvenue » dans le sens d' « accueil » mais il a aussi le sens d'espace voilà pourquoi une meilleure traduction peut aussi être « il n'y a plus de place ici ». 

Dans la partie 3, les histoires des prophètes sont racontées pour inciter le prophète Mohammad à patienter, à s'inspirer de leurs modèles de constance sur la voie d'Allah. Neufs d'entre eux lui sont rappelés : Daoud(David), Soulayman (Salamon), Ibrahim( Abraham), Isshaq (Isaac), Ayoub (Jacob), Ismaîl (Ismael), Al Yassa' (Elisée), Dhoul Kifl. Le Paradis décrit dans la partie 4 leur est promis ainsi qu'à ceux qui les suivirent après eux.

La symétrie est parfaite dans la construction de La Parole d'Allah.

Enfin, Allah commence cette sourate en rappelant que le Coran est Le meilleur Rappel et finit cette sourate en affirmant que le Coran est « une leçon pour l'univers ».

 

 

Le saviez-vous ? Vous pouvez afficher de nombreuses fonctionnalités avancées autour de chaque verset en double-cliquant sur ceux-ci.

Au nom d'Allah le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

1 Sad. Par le Coran, au renom glorieux (dikr) !

2 Ceux qui ont mécru sont plutôt dans l'orgueil et le schisme !

3 Que de générations avant eux avons-Nous fait périr, qui ont crié, hélas, quand il n'était plus temps d'échapper ?

4 Et ils (les Mecquois) s'étonnèrent qu'un avertisseur parmi eux leur soit venu, et les infidèles disent: « C'est un magicien et un grand menteur,

5 Réduira-t-il les divinités à un Seul Dieu ? Voilà une chose vraiment étonnante. »

6 Et leurs notables partirent en disant: « Allez-vous en, et restez constants à vos dieux: c'est là vraiment une chose souhaitable.

7 Nous n'avons pas entendu cela dans la dernière religion (le Christianisme); ce n'est en vérité que pure invention !

8 Quoi ! C'est sur lui, parmi nous, qu'on aurait fait descendre le Rappel [le Coran] ? » Plutôt ils sont dans le doute au sujet de Mon message. Ou plutôt ils n'ont pas encore goûté à Mon châtiment !

9 Ou bien détiennent-ils les trésors de la miséricorde de ton Seigneur, le Puissant, le Dispensateur par excellence.

10 Ou bien ont-ils le royaume des cieux et de la terre et de ce qui existe entre eux ? Eh bien, qu'ils y montent par n'importe quel moyen !

11 Une armée de coalisés qui, ici-même, sera mise en déroute !

12 Avant eux, le peuple de Nuh (Noé), les 'Ad et Fir'awn (Pharaon) l'homme aux pals (ou aux Pyramides),

13 et les Thamud, le peuple de Lut (Loth), et les gens d'Al-Aykah, (ont tous démenti leurs Messagers). Voilà les coalisés.

14 Il n'en est aucun qui n'ait traité les Messagers de menteurs. Et bien, Ma punition s'est avérée contre eux !

15 Ceux-ci n'attendant qu'un seul Cri, sans répétition.

16 Et ils disent: « Seigneur, hâte-nous notre part avant le jour des Comptes ».

17 Endure ce qu'ils disent; et rappelle-toi Dawud (David), Notre serviteur, doué de force [dans l'adoration] et plein de repentir [à Allah].

18 Nous soumîmes les montagnes à glorifier Allah, soir et matin, en sa compagnie,

19 de même que les oiseaux assemblés en masse, tous ne faisant qu'obéir à lui [Allah].

20 Et Nous renforçâmes son royaume et lui donnâmes la sagesse et la faculté de bien juger.

21 Et t'est-elle parvenue la nouvelle des disputeurs quand ils grimpèrent au mur du sanctuaire !

22 Quand ils entrèrent auprès de Dawud (David), il en fut effrayé. Ils dirent: « N'aie pas peur ! Nous sommes tous deux en dispute; l'un de nous a fait du tort à l'autre. Juge donc en toute équité entre nous, ne sois pas injuste et guide-nous vers le chemin droit.

23 Celui-ci est mon frère: il a quatre-vingt-dix-neuf brebis, tandis que je n'ai qu'une brebis. Il m'a dit: « Confie-la-moi » et dans la conversation, il a beaucoup fait pression sur moi. »

24 Il [Dawud (David)] dit: « Il a été certes injuste envers toi en demandant de joindre ta brebis à ses brebis. » Beaucoup de gens transgressent les droits de leurs associés, sauf ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres -cependant ils sont bien rares -. Et Dawud (David) pensa alors que Nous l'avions mis à l'épreuve. Il demanda donc pardon à son Seigneur et tomba prosterné et se repentit.

25 Nous lui pardonnâmes. Il aura une place proche de Nous et un beau refuge.

26 « Ô Dawud (David), Nous avons fait de toi un calife sur la terre. Juge donc en toute équité parmi les gens et ne suis pas la passion: sinon elle t'égarera du sentier d'Allah. » Car ceux qui s'égarent du sentier d'Allah auront un dur châtiment pour avoir oublié le Jour des Comptes.

27 Nous n'avons pas créé le ciel et la terre et ce qui existe entre eux en vain. C'est ce que pensent ceux qui ont mécru. Malheur à ceux qui ont mécru pour le feu [qui les attend] !

28 Traiterons-Nous ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres comme ceux qui commettent du désordre sur terre ? Ou traiterons-Nous les pieux comme les pervers ?

29 [Voici] un Livre béni que Nous avons fait descendre vers toi, afin qu'ils méditent sur ses versets et que les doués d'intelligence réfléchissent !

30 Et à Dawud (David) Nous fîmes don de Sulayman (Salomon), -quel bon serviteur ! -Il était plein de repentir.

31 Quand un après-midi, on lui présenta de magnifiques chevaux de course,

32 il dit: « Oui, je me suis complu à aimer les biens (de ce monde) au point [d'oublier] le rappel de mon Seigneur jusqu'à ce que [le soleil] se soit caché derrière son voile.

33 Ramenez-les moi. » Alors il se mit à leur couper les pattes et les cous.

34 Et Nous avions certes éprouvé Sulayman (Salomon) en plaçant sur son siège un corps. Ensuite, il se repentit.

35 Il dit: « Seigneur, pardonne-moi et fais-moi don d'un royaume tel que nul après moi n'aura de pareil. C'est Toi le grand Dispensateur. »

36 Nous lui assujettîmes alors le vent qui, par son ordre, soufflait modérément partout où il voulait.

37 De même que les diables, bâtisseurs et plongeurs de toutes sortes.

38 Et d'autres encore, accouplés dans des chaînes.

39 « Voilà Notre don; distribue-le ou retiens-le sans avoir à en rendre compte. »

40 Et il a une place rapprochée de Nous et un beau refuge.

41 Et rappelle-toi Ayyub (Job), Notre serviteur, lorsqu'il appela son Seigneur: « Le Diable m'a infligé détresse et souffrance. »

42 Frappe [la terre] de ton pied: voici une eau fraîche pour te laver et voici de quoi boire.

43 Et Nous lui rendîmes sa famille et la fîmes deux fois plus nombreuse, comme une miséricorde de Notre part et comme un rappel pour les gens doués d'intelligence.

44 « Et prends dans ta main un faisceau de brindilles, puis frappe avec cela. Et ne viole pas ton serment. » Oui, Nous l'avons trouvé vraiment endurant. Quel bon serviteur ! Sans cesse il se repentait.

45 Et rappelle-toi Ibrahim (Abraham), Ishaq (Isaac) et Ya'qub (Jacob), Nos serviteurs puissants et clairvoyants.

46 Nous avons fait d'eux l'objet d'une distinction particulière: le rappel de l'au-delà.

47 Ils sont auprès de Nous, certes, parmi les meilleurs élus.

48 Et rappelle-toi Isma'il (Ismaël) et Al Yasa'a (Élisée), et Dhul-Kifl, chacun d'eux parmi les meilleurs.

49 Cela est un rappel. C'est aux pieux qu'appartient, en vérité, la meilleure retraite,

50 Les Jardins d'Eden, aux portes ouvertes pour eux,

51 où, accoudés, ils demanderont des fruits abondants et des boissons.

52 Et auprès d'eux seront les belles au regard chaste, toutes du même âge.

53 Voilà ce qui vous est promis pour le Jour des Comptes.

54 Ce sera Notre attribution inépuisable.

55 Voilà ! Alors que les rebelles auront certes la pire retraite,

56 L'Enfer où ils brûleront. Et quel affreux lit !

57 Voilà ! Qu'ils y goûtent: eau bouillante et eau purulente,

58 et d'autres punitions du même genre.

59 Voici un groupe qui entre précipitamment en même temps que vous, nulle bienvenue à eux. Ils vont brûler dans le Feu.

60 Ils dirent: « Pas de bienvenue pour vous, plutôt. C'est vous qui avez préparé cela pour nous. » Quel mauvais lieu de séjour !

61 Ils dirent: « Seigneur, celui qui nous a préparé cela, ajoute-lui un double châtiment dans le Feu. »

62 Et ils dirent: « Pourquoi ne voyons-nous pas des gens que nous comptions parmi les malfaiteurs ?

63 Est-ce que nous les avons raillés (à tort) ou échappent-ils à nos regards ? »

64 Telles sont en vérité les querelles des gens du Feu.

65 Dis: « Je ne suis qu'un avertisseur. Point de divinité à part Allah, l'Unique, le Dominateur Suprême,

66 Seigneur des cieux et de la terre et de ce qui existe entre eux, le Puissant, le Grand Pardonneur. »

67 Dis: « Ceci (le Coran) est une grande nouvelle,

68 mais vous vous en détournez.

69 Je n'avais aucune connaissance de la cohorte sublime au moment où elle disputait.

70 Il m'est seulement révélé que je suis un avertisseur clair. »

71 Quand ton Seigneur dit aux Anges: « Je vais créer d'argile un être humain.

72 Quand Je l'aurai bien formé et lui aurai insufflé de Mon Esprit, jetez-vous devant lui, prosternés. »

73 Alors tous les Anges se prosternèrent,

74 à l'exception d'Iblîs qui s'enfla d'orgueil et fut du nombre des infidèles.

75 (Allah) lui dit: « Ô Iblîs, qui t'a empêché de te prosterner devant ce que J'ai créé de Mes mains ? T'enfles-tu d'orgueil ou te considères-tu parmi les hauts placés ? »

76 « Je suis meilleur que lui, dit [Iblîs,] Tu m'as créé de feu et tu l'as créé d'argile. »

77 (Allah) dit: « Sors d'ici, te voilà banni;

78 et sur toi sera ma malédiction jusqu'au jour de la Rétribution. »

79 « Seigneur, dit [Iblîs], donne-moi donc un délai, jusqu'au jour où ils seront ressuscités. »

80 (Allah) dit: « Tu es de ceux à qui un délai est accordé,

81 jusqu'au jour de l'Instant bien Connu. »

82 « Par Ta puissance ! dit [Satan]. Je les séduirai assurément tous,

83 sauf Tes serviteurs élus parmi eux. »

84 (Allah) dit: « En vérité, et c'est la vérité que je dis,

85 J'emplirai certainement l'Enfer de toi et de tous ceux d'entre eux qui te suivront. »

86 Dis: « Pour cela, je ne vous demande aucun salaire; et je ne suis pas un imposteur.

87 Ceci [le Coran] n'est qu'un rappel à l'univers.

88 Et certainement vous en aurez des nouvelles bientôt ! »