القدر

Sourate AL-QADR / القدر en arabe | Sourate 97

AL-QADR · 5 versets

Description de la sourate AL-QADR / LA DESTINÉE

La sourate Al Qadr, 97ème sourate du Coran, composée de cinq versets, est l’une des plus courtes sourates mais pas des moindres en termes d’enseignements pour les Musulmans, comme toute la Parole d’Allah. En effet, avec pour thème la révélation du Coran, cette sourate s’adresse aux fidèles puisque ses versets concernent les vertus des croyants et l’honneur qui leur est fait par Allah pendant la Nuit d’Al Qadr, bien qu’elle fut révélée pendant la période mecquoise.

Contexte de la révélation de la sourate Al Qadr

Le message de cette sourate s’adresse aux croyants. Allah, Gloire et Pureté à Lui, parle aux fidèles musulmans à travers ses versets alors qu’elle est révélée dans un contexte où l’audience locale est mécréante. En effet, les Qoraïshs de La Mecque se rebellent de plus en plus contre le message porté par le Prophète Mohamed, paix et salut sur lui, et n’ont de cesse d’attaquer les musulmans, démentir la prophétie au point où cela attristait le Prophète.

Dans cette sourate Allah, Pureté à Lui, console le Prophète, paix et salut à lui, en lui révélant le secret de la Nuit d’Al Qadr, plus communément appelée la Nuit du Destin, et par la même occasion la valeur des croyants aux Yeux du Tout-Puissant.

On apprend aussi dans les enseignements des exégètes que dans la sourate précédente, Al ‘Alaq, le Prophète fut attaqué par Abu Jahl, l’un de ses oncles et polythéiste, et, qu’Allah lui dit dans le dernier verset de cette sourate, de ne pas être distrait (par les insultes et les attaques) et de se rapprocher de Lui.

Non ! Ne lui obéis pas; mais prosterne-toi et rapproche-toi. Verset 19 Sourate 96 Al ‘Alaq

Allah avec cette sourate Al Qadr, s’assure de faire savoir au Prophète, plein d’amour et de compassion pour l’humanité, que, face aux mécréants, il ne sera jamais en position de faiblesse. Il lui révèle pour ça le secret, l’honneur fait aux musulmans du monde entier lors de la Nuit d’Al Qadr, afin qu’il ne soit pas inquiet et qu’il continue de transmettre son Message (Le Coran).

Avant de voir quel est ce secret, il y a un lien fort entre ces deux sourates, Al ‘Alaq et Al Qadr, qu’il est bon de soulever. Le dernier verset finit en disant de « se rapprocher d’Allah », et le verset de la sourate prochaine nous donne le moyen de le faire : le Coran qui a été révélé pendant la Nuit d’Al Qadr.

Une relation étroite entre sourate Al ‘Alaq et sourate Al Qadr

Dans sourate Al ‘Alaq Allah précise qu’Il est Celui qui détient le Savoir. Il, à Lui La Majesté et la Gloire, affirme à travers Ses Versets qu’Il sait et qu’Il informe l’homme :

Il révèle au Prophète Mohamed de lire : « Lis au Nom de Celui qui a créé ». Puis Il lui révèle qu’est-ce qu’Il a créé : «  a créé l’homme d’une adhérence ». Ensuite Il l’informe avec quoi Lui, Le Très Noble, a enseigné : « par la Plume (Al Qalam) ».

Sa Parole utilise des affirmations.

Dans sourate Al Qadr, son interpellation du Prophète est faite d’une question très importante.

Et qui te dira ce qu’est la nuit d’Al-Qadr ? Verset 2

Avec cette formulation utilisée pour l’étonnement, comme pour lui demander « réalises-tu ce qu’est La Nuit d’Al Qadr », Il lui dit que personne ne détient ce Savoir, ce secret à part Lui. D’ailleurs, cette formulation employée à plusieurs reprises dans le Coran est différente dans la sourate Al Qadr.

En effet, à chaque fois qu’elle est employée ailleurs pour insister sur un mot, ce dernier n’est pas repris dans le verset suivant qui constitue la réponse.

« Et qui te dira ce qu’est le Hutamah ? » Verset 5 Sourate 104

« Le Feu attisé d’Allah » Verset 6 Sourate 104

Le Hutamah n’est pas repris pour répondre.

Sauf pour Laylatul Qadr. Allah prend une forme stylistique spécifique à la Nuit d’Al Qadr, tant elle est importante et c’est la seule fois dans le Coran où un mot est repris ainsi au verset suivant lorsqu’il y a cette question ( « et qui te dira… »).

Enfin, dans la sourate Al ‘Alaq, Allah nous dit de lire. Dans celle d’Al Qadr, il révèle quoi lire : Le Coran !

La nuit où le Coran fut descendu

Le premier verset commence par parler du Coran sans le citer clairement. Allah utilise plutôt un pronom pour dire qu’il a été descendu. Selon les commentateurs le mot Coran n’est pas employé comme pour sous-entendre que l’amour des croyants pour le Coran est déjà là. La phrase n’a pas besoin de précisons. Ils savent de quoi parle Allah car le Coran est déjà entré dans leur cœur alors que les mécréants le détestent et combattent.

La forme verbale Anzalna, en arabe, pour dire « descendre » implique que le Coran a été descendu en une fois contrairement à la forme verbale nazalna qui aurait voulu dire descendre en plusieurs fois, à répétition. En effet le verbe n’est pas choisi par hasard. Les exégètes s’accordent à dire que c’est durant la nuit du Destin que le Coran a été descendu du 7ème ciel jusqu’au premier, en entier, et qu’à partir de là le Coran a été révélé par l’intermédiaire de Djibril (ange Gabriel), à lui la paix, au Prophète Mohamed, paix et salut sur lui, pendant 23 ans.   

La Nuit d’Al Qadr :  une date cachée et ses bienfaits

Quand beaucoup de commentateurs de tafsir et beaucoup d’entre les musulmans, se demandent quelle est la date de la Nuit du Destin, Al Aloosi mentionne la beauté de certains détails : la sourate comporte cinq versets et il y a cinq opportunités (cinq dates probables) de trouver la Nuit du Destin parmi les dix derniers jours du mois de Ramadhan.

Si beaucoup d’autres avis ont été rapportés, l’avis le plus majoritaire dans la communauté musulmane serait qu’elle se trouve la nuit du 27éme jour de Ramadhan. Selon celui d’Ibn Abbas, utilisant une méthode de calcul des lettres composant le groupe nominal arabe « Laylatul Qadr » (la nuit du Destin) l’explication tiendrait du fait qu’il y ait 9 lettres dans ce groupe nominal (en arabe) et que ce dernier apparaît 3 fois dans la sourate Al Qadr (9×3 = 27).

Un autre exégète se basant sur les mêmes sortes de calculs, explique cet avis majoritaire de la manière suivante. La sourate comportait 30 mots (en arabe) et que le 27ème est Hiya (elle est).

Le consensus se rejoint toutefois en disant que la Nuit du Destin est à rechercher dans les nuits impaires des dix dernières nuits du mois de Ramadan.

La beauté et les avantages à ne pas connaître sa date précise résident dans la recherche sincère de cette nuit par la prière et la lecture du Coran. Les efforts sont à redoubler pendant les dernières nuits.

Al Aloosi quant à lui mentionne les miséricordes quant au fait de ne pas connaître la date exacte de la Nuit du Destin comme suit :

  • Eviter la paresse
  • Eviter de délaisser les 29 autres jours du Ramadhan
  • Une miséricorde d’Allah

Al Furaishi a écrit au 4ème siècle un commentaire, précis et concis, de la sourate Al Qadr. C’est une magnifique nuit pendant laquelle Allah décrète Sa Miséricorde pour ses amis intimes, les croyants. Selon lui les adorateurs sincères réalisent durant cette nuit la valeur (Qadr) qu’ils ont auprès d’Allah. (Cela sera aussi évoqué dans la partie vocabulaire du mot Qadr).

Alors que cherche le croyant ? Que lui promet Allah ?

Plusieurs secrets renfermés en une Nuit

L’honneur d’une récompense infinie

C’est dans le 3ème verset qu’il nous est dit que l’œuvre pratiquée pendant la nuit du Destin, selon le tafsir, est meilleure que celle faite pendant 1000 mois. Mille mois est l’équivalent de 83 ans et quatre mois. Bien plus que l’espérance de vie à l’époque du Prophète Mohamed, paix et salut sur lui.

En effet, le Prophète s’inquiétait de voir sa communauté avec une vie très courte. Dans son amour et sa compassion pour les gens de sa Oumma, il craignait que certains n’aient pas le temps de se repentir ou d’adorer convenablement Allah.

Allah lui répond dans Sa grande Miséricorde que l’adoration de cette nuit-là est bien meilleure qu’une vie entière et même plus pour l’époque à adorer. Cette nuit n’est pas « comme » mille mois mais elle est meilleure !

Un miracle ortographique

Le 4ème verset est le plus long de la sourate. Il comporte un discours si précis qu’il l’est jusque dans l’orthographe. Lorsqu’en français une abréviation est employée cela n’enlève en rien le sens du mot. Tout le monde reconnaît le mot complet d’après son abréviation.

 En arabe, le sens diffère ou plutôt est amplifié.

Le mot complet pour dire « descendre » en arabe est tatanazalou. Lorsque l’on enlève la syllabe « ta » qui semble en plus, le sens est amoindri. En effet en arabe, plus un mot comporte de lettres plus le sens ou le contexte est fort. 

Dans la sourate 41 au verset 30, Allah dit :

 Ceux qui disent: « Notre Seigneur est Allah », et qui se tiennent dans le droit chemin, les Anges descendent sur eux : « N’ayez pas peur et ne soyez pas affligés; mais ayez la bonne nouvelle du Paradis qui vous était promis.

En arabe :

إِنَّ ٱلَّذِينَ قَالُوا۟ رَبُّنَا ٱللَّهُ ثُمَّ ٱسْتَقَٰمُوا۟ تَتَنَزَّلُ عَلَيْهِمُ ٱلْمَلَٰٓئِكَةُ أَلَّا تَخَافُوا۟ وَلَا تَحْزَنُوا۟ وَأَبْشِرُوا۟ بِٱلْجَنَّةِ ٱلَّتِى كُنتُمْ تُوعَدُونَ

Les exégètes ont dit que ce sont, dans ce verset, les Anges qui descendent sur les croyants au moment de leur mort et leur disent de ne pas avoir peur. Et combien de fois par jour pouvons-nous dire qu’un croyant meurt ? Chaque jour, des Anges descendent donc pour accueillir la mort des croyants d’où la forme complète du mot « descendre » qui est gardée ici pour amplifier l’intensité du contexte.

Alors que dans la sourate Al Qadr, ici, il est question des Anges qui descendent lors de la Nuit d’Al Qadr. Combien de fois descendent-ils dans ce cas-là ? Une fois par an lors de cette nuit noble. C’est pourquoi la forme abrégée est utilisée par Allah, à Lui la Gloire, dans cette sourate Al Qadr.

Rien n’est laissé au hasard dans la Parole d’Allah. C’est l’un des nombreux miracles orthographiques du Coran.

De plus, c’est une autre précision qui est relevée par les savants du tafsir dans le verset 4 de cette sourate.

L’honneur d’une prestigieuse présence pour les croyants

Les Anges sont toujours mentionnés avec un verbe de mouvement comme « descendent », « montent », alors que celui de l’Esprit, Djibril, est toujours mentionné avec un verbe qui désigne sa station dans le ciel, l’immobilité. L’Ange Djibril ne descend donc sur Terre que pour la révélation. De plus, même lorsque L’Esprit, Djibril, est évoqué avec les Anges dans un même verset, il est toujours cité en premier pour signifier son rang auprès d’Allah et avec un verbe de station encore une fois.  

Sourate 78 Verset 38 « Le Jour où L’Esprit et les Anges se dresseront en rangs… ».

Il est associé avec l’Immobilité mais là dans la sourate AL Qadr, il descend avec les Anges pendant la Nuit du Destin car il est l’Ange de la révélation du Coran. C’est un honneur en plus pour les croyants que l’Ange Djibril descende sur Terre pendant cette nuit noble. Cette sourate nous apprend l’honneur qu’Allah nous fait chaque année de faire descendre, par Sa Permission, Djibril et les Anges avec lui.

« Par la Permission de leur Seigneur… » signifie que les Anges demandent la Permission d’Allah de descendre rencontrer les croyants et les saluer pendant la Nuit du Destin.

L’honneur d’une nuit de paix

« Elle est paix et salut jusqu’à l’apparition de l’aube ». Verset 5

Mujahid, dans son explication de la sourate, dit qu’elle est une nuit durant laquelle les hommes ne s’engagent pas dans quelque chose de mal.

Ibn Kathir explique ce verset en disant que les bataillons d’Anges passent la nuit à voyager sur Terre pour passer le Salam aux croyants.

Quelques explications sur le mot Qadr

 Plusieurs explications sont données pour le sens du mot Qadr qui donne son nom à la sourate.

Qadr veut dire :

  1. Pouvoir car Laylatul Qadr est la nuit où le pouvoir d’Allah de déterminer ce qu’Il veut est recherché
  2. Estimation, calcul, décret : Allah détermine les bienfaits de Ses Serviteurs pour l’année
  3. Honneur, noblesse, dignité car elle est aussi appelée la nuit de la grande noblesse
  4. Restriction, encombrement car il n’y a presque plus d’espace sur la Terre tant les Anges qui descendent sont nombreux. Il n’y a plus de place cette nuit pour les disputes, le mal.

C’est une nuit de bénédictions que les croyants de la Terre entière recherchent avec ferveur.

Le saviez-vous ? Vous pouvez afficher de nombreuses fonctionnalités avancées autour de chaque verset en double-cliquant sur ceux-ci.

بسم الله الرحمن الرحيم

1 إِنَّآ أَنزَلْنَٰهُ فِى لَيْلَةِ ٱلْقَدْرِ

2 وَمَآ أَدْرَىٰكَ مَا لَيْلَةُ ٱلْقَدْرِ

3 لَيْلَةُ ٱلْقَدْرِ خَيْرٌۭ مِّنْ أَلْفِ شَهْرٍۢ

4 تَنَزَّلُ ٱلْمَلَٰٓئِكَةُ وَٱلرُّوحُ فِيهَا بِإِذْنِ رَبِّهِم مِّن كُلِّ أَمْرٍۢ

5 سَلَٰمٌ هِىَ حَتَّىٰ مَطْلَعِ ٱلْفَجْرِ

Pour soutenir le développement de Le-Coran.com, notre site de Coran en ligne 100% gratuit depuis plus de 7 années déjà, ainsi que la continuation et le lancement de nouveaux projets humanitaires grâce à la force de notre nombre sur ce site qui réuni chaque jour des milliers de frères et de soeurs à travers le monde, il nous est tous désormais possible de soutenir financièrement Le-Coran.com en cliquant-ici.
Plus de 280.000 personnes visitent le site chaque mois et si seulement 1% d'entre-nous participent de façon ponctuelle ou de façon régulière avec quelques euros par mois pour soutenir le développement de la visibilité de ce site et de ses projets humanitaires, nous pourrons réaliser ensemble de grandes actions sociales en dépensant de nos biens dans le sentier d'Allah.
Ferez-vous parti de cette aventure collective qui nous donne une occasion d'accomplir de bonnes oeuvres ?

"Ceux qui, de nuit et de jour, en secret et ouvertement, dépensent leurs biens (dans les bonnes œuvres), ont leur salaire auprès de leur Seigneur. Ils n'ont rien à craindre et ils ne seront point affligés."

ٱلَّذِينَ يُنفِقُونَ أَمْوَٰلَهُم بِٱلَّيْلِ وَٱلنَّهَارِ سِرًّۭا وَعَلَانِيَةًۭ فَلَهُمْ أَجْرُهُمْ عِندَ رَبِّهِمْ وَلَا خَوْفٌ عَلَيْهِمْ وَلَا هُمْ يَحْزَنُونَ "

(verset 274 dans la sourate 2 LA VACHE / AL-BAQARA)
Barak'Allahu Fik, Qu'Allah vous récompense !
Je souhaite faire parti des contributeurs réguliers ou ponctuels !

En savoir plus